• demuyterdidier

Harcèlement : CES CHANGEMENTS D’ATTITUDE AU TRAVAIL QUI DOIVENT ALERTER LES MANAGERS

CES CHANGEMENTS D’ATTITUDE AU TRAVAIL QUI DOIVENT ALERTER LES MANAGERS :


• Des comportements de repli, de fuite de la personne concernée, de son environnement de travail, “de manière inhabituellement brutale”.

• une perte d’intérêt pour le travail demandé (retards répétés, absentéisme pour des raisons motivées ou non)

• une absence de concentration

• un isolement au sein de l’environnement de travail

• un surinvestissement dans le travail

• des réactions émotionnelles (colère), de l’agressivité à l’encontre des autres collègues

• des conduites addictives.

“Ces comportements pris isolément ne sont pas nécessairement le signe d’une situation de harcèlement ou de violence, mais plus le faisceau d’indices devient conséquent, plus la vigilance portée doit être importante”,


Faut-il former, tout particulièrement, les managers ?

La formation du top management, des DRH et des représentants du personnel est très importante pour changer les mentalités face au harcèlement sexuel au travail. Mais celle des managers de proximité l’est tout autant. Ils sont ainsi en première ligne pour mettre fin à certains comportements (sexistes, racistes, de harcèlement moral), en lien avec les ressources humaines.

S’ils sont bien formés sur le sujet, les managers peuvent détecter et reconnaître, au sein de leurs équipes, des situations de harcèlement sexuel ou des agissements sexistes bien plus rapidement. Ils ont une fonction de repérage, d’alerte, d’écoute et de conseils. Ainsi qu’un rôle majeur en matière de sensibilisation des collaborateurs.

Pour toute demande adressez vous à www.rbtservice.org


#RBT


http://courriercadres.com/entreprise/vie-au-travail/harcelement-sexuel-au-travail-les-employeurs-et-les-managers-sont-en-premiere-ligne-25112020


25 vues0 commentaire